Consulat de Grèce à Lille

 

 

logo grec

            

 

MANIFESTATIONS A PARIS ET PARUTIONS

MAI 2024

 

Projection du film « L' enfant qui mesurait le monde » de T. Kandilis le 24 mai à 20 h
Avec : Bernard Campan, Maria ApostolakeaRaphael Brottier

En présence du réalisateur Takis Candilis

Cinéma Le Grand Action

 



« L’enfant qui mesurait le monde » est une adaptation du roman paru chez Grasset écrit par l’écrivain francophone d’origine turque, Metin Arditi. Le spectateur se trouve plongé dans une Grèce contemporaine en proie à la crise et à la corruption car de riches investisseurs ont pour projet de construire un complexe 5 étoiles sur l’île paradisiaque de Kalamaki. Le petit garçon, Raphaël Brottier est prodigieux et le spectateur retrouve avec plaisir la sublime Fotini Peluso. Avec L’Enfant qui mesurait le monde, en sélection à Cannes Junior 2024, Takis Candilis signe un grand film.
Synopsis : 
La vie d’Alexandre Varda bascule soudainement. Le puissant promoteur immobilier d’origine grecque se fait licencier et apprend, le jour même, le décès de sa fille qu’il n'a pas vue depuis 12 ans. Il décide alors de partir en Grèce pour rapatrier le corps. Là-bas, il découvre qu’il est le grand-père d’un petit garçon de 9 ans, atteint d’un syndrome autistique.

 

 

Exposition individuelle d’Irini Vazoukou du 21 au 28 mai Galerie Desmos

 

 

« Esperia greca » Musiques savantes et traditionnelles de la Méditerranée le 23 mai à 20h00
Musiques savantes et traditionnelles de la Méditerranée. Œuvres de Fragiskos Leondaritis, Guillaume de Machaut, Codex de Chypre etc. par le groupe Ex Silentio
Theodora Baka – chant Eirini Bilini-Moraiti - chant, vielle & percussion Vasilis Zigkeridis - canun
Dimitris Kountouras - flutes & direction

Cathédrale orthodoxe grecque Saint-Stéphane

 

Ex Silentio se spécialise dans la musique ancienne et traditionnelle méditerranéenne. Sous la direction du flûtiste Dimitris Kountouras, il s'est produit dans des festivals et des salles de concert dans de nombreux pays européens, tels que le Via Medieval en Allemagne, le Banchetto Musicale de Riga, le Styriarte de Graz, le Mousike' de Bari, le Marco Fodella de Milan, le Palais de la Musique d'Athènes et de Thessalonique (Mégaron), le Festival d'Athènes - Epidaure 2023 et dans des lieux emblématiques tels que la Rotonde de Thessalonique, le site antique de Messène et la cité d'Aigai.
Ex Silentio a enregistré cinq albums avec les labels Carpe Diem Berlin, Talanton et Nefeli.

 

 

Circulation (s) Festival de la  jeune photographie européenne jusqu’au 2 juin 

Au cœur de la 14e édition du festival Circulation(s) résonnent une nouvelle fois les pulsations et les revendications de la photographie émergente européenne. 24 artistes, de 14 nationalités différentes. La Grèce est représentée par la photographe Maria Siorba. L’appareil photo permet à Maria Siorba d’« éprouver la réalité »  à travers son exposition intitulée « Vers blancs »: il accompagne son exploration créative et lui permet de construire sa propre théorie quant aux différents canaux qui alimentent nos inconscients individuels et collectifs. Par la poésie visuelle, elle cherche à proposer une compréhension approfondie des personnes et du monde, qui transcende les limites de la communication verbale.

CENTQUATRE-Paris 5 rue Curial – 75019 Paris

Parution du livre « Camus et Séféris Une affaire de lumière » de Yannis Kiourtsakis

Aux Editions « La tête à l’Envers »

 

https://images.epagine.fr/662/9791092858662_1_75.jpg

 

 

Presque tout séparait Camus de Séféris : leur pays, leur origine sociale, leur tempérament, leur rapport à la politique, leur écriture ... Pourtant quelque chose au tréfonds d'eux-mêmes les rendait frères : la lumière de la Méditerranée et une certaine idée de la Grèce. C'est ce qui a fondé un dialogue implicite mais saisissant et une attitude commune face à l'essentiel : le refus du fanatisme ; le respect des limites ; la dette du "je" envers le "nous" de la cité ; la solidarité de l'artiste avec la communauté des vivants et des morts qu'est la civilisation ; le dévouement à l'homme concret avec ses vertus et ses vices ; le combat incessant pour dépasser le nihilisme. Il est significatif que cette attitude ait été forgée, pour tous les deux, au coeur de la tragédie d'un siècle qui a engendré l'horreur de deux guerres mondiales, de la Shoah et d'Hiroshima. Or, voilà qu'à l'aube d'un nouveau millénaire notre planète montre à nouveau sa face tragique en réveillant les cauchemars de l'intolérance, de l'exil et de la guerre, au moment même où elle traverse une crise sans précédent : crise écologique, géopolitique, éthique, civilisationnelle – une crise de l'homme. Ainsi le dialogue de ces deux créateurs du XXe siècle se révèle-t-il à la fois extrêmement actuel et prémonitoire. Nous devons le garder vivant car il y va de notre humanité.

 

Circulation (s) Festival de la  jeune photographie européenne jusqu’au 2 juin 

Au cœur de la 14e édition du festival Circulation(s) résonnent une nouvelle fois les pulsations et les revendications de la photographie émergente européenne. 24 artistes, de 14 nationalités différentes. La Grèce est représentée par la photographe Maria Siorba. L’appareil photo permet à Maria Siorba d’« éprouver la réalité »  à travers son exposition intitulée « Vers blancs »: il accompagne son exploration créative et lui permet de construire sa propre théorie quant aux différents canaux qui alimentent nos inconscients individuels et collectifs. Par la poésie visuelle, elle cherche à proposer une compréhension approfondie des personnes et du monde, qui transcende les limites de la communication verbale.

CENTQUATRE-Paris 5 rue Curial – 75019 Paris

Présentation du livre  « Louna » de Kika Benveniste le 26 avril à 19 h 30

Entretien de l'auteur avec Marie-Madeleine Rigopoulos et la participation de Anna Angelopoulos

Centre Culturel Irlandais 5 rue des Irlandais 75005 Paris

 

 

Rika Benveniste enquête sur la vie de Louna, Juive de Thessalonique qui exerçait le métier de tapissière d’ameublement, était pauvre et illettrée. De sa vie il ne reste que très peu de traces. L’historienne est alors amenée à déchiffrer l’histoire de la ville et des Juifs qui la peuplaient – si nombreux avant-guerre, si peu nombreux à avoir survécu à la Shoah. Ce faisant, elle restitue les lieux où ils habitaient, leurs modes de vie et les réseaux de sociabilité.

Grand Prix national de l’essai, traduit du grec par Loïc Marcou

 

Parution du livre « Complot artistique » d’Eurydice Trichon-Milsani aux Editions L’Harmattan

 

Couverture Complot artistique

 

Une affaire palpitante se déroule dans le plus beau Musée d’Art moderne d’Europe : à Beaubourg.
Une fâcheuse intrigue qui se trame contre un de ses conservateurs, Simon Berthier, honnête, mais intransigeant, qui prépare une exposition rétrospective du redoutable peintre italien Giorgio De Chirico dont le fantôme hante les espaces du Musée.Tout est fait pour empêcher Simon Berthier de réaliser son rêve : un chef-d’œuvre tailladé, des accidents insolites, de faux tableaux, des attaques fomentées par la presse. Tout est bon pour empoisonner sa vie, son projet et ses amours.
Découverte, en filigrane de ce roman passionnant, de quelques-uns des secrets de cette grande institution qu’est le Centre Georges Pompidou.

Paru en février 2024

 

Parution du livre : « La coïncidence - Barthes, la Grèce, la Musique « de Christophe Corbier

Au rêve, Roland Barthes préférait le fantasme. Bien avant Comment vivre ensemble, un fantasme grec et méditerranéen l'a poussé dès 1936 à mettre en scène et à jouer Les Perses d'Eschyle à Paris et à Athènes. Très tôt, Barthes a uni sa passion pour la musique et son goût pour les auteurs anciens, pour Nietzsche, pour Gide, dans une pratique du théâtre originale. Dès lors, et pendant plus de quarante ans, il se tournera vers Platon, Aristote, Eschyle, Sophocle, Pyrrhon, vers Bach, Beethoven, Schumann, Webern, Cage, pour critiquer radicalement la civilisation "gréco-occidentale" au nom de la modernité. 
A partir d'essais célèbres et de textes inédits ou méconnus jusqu'à présent, le présent ouvrage montre comment Barthes a attribué une place centrale à la Grèce et à la musique dans la contestation des stéréotypes, de l'héritage classique et de la Doxa, afin de produire une nouvelle expérience esthétique, sans trahir la visée éthique qui lui était propre : la quête de la Coïncidence. Centre culturel irlandais 5 Rue des Irlandais, 75005 Paris

 

Parution du livre « Le vieil homme et l’étrangère » de Nikos Kokantzis aux Editions de l’Aube

Roman traduit du grec par Hélène Zervas

 

https://www.babelio.com/couv/CVT_Le-vieil-homme-et-letrangere_6154.jpg